Tel : 06 11 10 37 91

Des amas graisseux peuvent-ils réapparaitre ?

Quel résultat après une séance de cryolipolyse ?

Le résultat définitif d’une séance de cryolipolyse apparaît généralement au bout de 3 mois. La cryolipolyse est la destruction des cellules graisseuses, celles-ci ne se reproduisent pas. Les amas graisseux ne réapparaissent généralement pas, cela dit on renouvelle 10% de nos adipocytes par an et toute la destruction sera suivie par une reconstruction compensatrice. Une fois détruites, les adipocytes ne se renouvellent pas sauf si l’on grossit, les cellules graisseuses de la zone se rempliront de graisse. Cependant, il faut pour cela s’assurer de ne pas faire le yoyo au niveau de son poids et de surtout bien faire attention à ce que l’on mange et à son activité physique. La prise de poids entraîne un nouveau stockage graisseux.

Y a-t-il des effets secondaires ?

La cryolipolyse est une procédure non invasive, donc elle ne nécessite pas de coupures, d’anesthésie ou de médicaments qui pourraient causer une réaction allergique. Cela signifie que le taux de complications et d’effets secondaires est inférieur à celui des interventions plus invasives , comme la liposuccion.

L’analyse du « Aesthetic Surgery » a révélé que sur 1445 personnes, seulement 12 personnes, ce qui représente moins de 1%, ont signalé des complications. La complication la plus courante était d’avoir moins de sensation qu’auparavant sur la zone traitée. D’autres complications peuvent survenir.

Enflure, contusions, sensibilité, rougeur cutanée, douleur localisée

Un examen effectué en 2015 n’a révélé aucune complication grave comme saignements, des changements de pigmentation de la peau ou des cicatrices. Un article paru en 2014, décrit un cas isolé d’hyperplasie adipeuse paradoxale suite à une cryolipolyse. Selon l’article, cette complication est rare et ne touche que 0,005% de la population. Les personnes atteintes de cet effet secondaire inhabituel ressentent une augmentation des cellules adipeuses qui peut causer le gonflement de la zone traitée. Elle est plus fréquente chez les hommes.

Qu’est-ce que l’hyperplasie adipeuse paradoxale (HAP) ?

La cryolipolyse est une procédure cosmétique non invasive qui élimine l’excès de graisse par congélation. Mais une complication appelée hyperplasie adipeuse paradoxale (HAP), une zone durcie de graisse localisée peut se développer après une cryolipolyse.

L’hyperplasie adipeuse paradoxale a été signalée comme un évènement indésirable rare après cryolipolyse. Dans cet état, la zone traitée devient plus grande plutôt que plus petite dans les semaines qui suivent l’intervention laissant une masse indolore, visiblement élargie, ferme bien délimitée sous la peau.

Comment faire pour traiter l’hyperplasie adipeuse paradoxale ?

Les chirurgiens doivent être extrêmement prudents lorsqu’ils traitent des patients atteints d’HAP, qu’il s’agisse d’expliquer le problème ou leur proposer une solution chirurgicale potentielle. L’HAP peut être traitée avec succès par liposuccion, mais les patients doivent attendre quelques mois avant d’être traités. Ce temps est nécessaire pour que la graisse dans la zone des HAP ramollisse, sinon il y a un risque que les HAP réapparaissent. Cela peut être perturbant pour le patient qui a d’abord cherché une procédure non invasive de réduction de graisse, d’être confronté à la nécessité d’une procédure invasive (liposuccion) pour corriger le problème.

Découvrez tous les résultats et bienfaits de la cryolipolyse…

Vous pouvez également consulter les pages ci-dessous :

Facebook